Depuis plus de 12 ans, CECF mène à bien de nombreuses missions visant à créer du lien solidaire en Haute-Garonne. Ses actions visent notamment à renforcer le lien intergénérationnel, en soutenant nos ainés. Nous recueillons aujourd’hui le témoignage de Geneviève, retraitée d’Auterive.

Comment CECF vous a-t-elle aidée ?

« J’ai commencé à recevoir de l’aide alimentaire de CECF il y a un an et demi, alors que mon mari était hospitalisé. Cette aide a pris la forme de bons cadeaux dans un magasin bio, puis plus récemment de paniers de légumes bio produits près de chez moi. Ce soutien a été bienvenu, d’autant plus qu’il était inattendu ! Quand l’association est entrée en contact avec moi pour me proposer de l’aide, j’y ai à peine cru. Ils m’ont pourtant beaucoup apporté grâce au contact humain qu’ils entretiennent avec moi et aux denrées qu’ils me procurent. »

Vous avez également pu vous inscrire au plan « tranquillité seniors » par le biais de CECF ?

« Oui. C’est en fournissant des masques à la gendarmerie, que les bénévoles de CECF ont entendu parler de leur plan « tranquillité seniors » qui vise à garder le lien de proximité avec les personnes âgées. CECF m’a proposé de participer à ce programme en me fournissant le formulaire d’inscription de la gendarmerie. J’ai donc reçu la visite de deux agents très chaleureux qui ont été à l’écoute. Ils se sont assurés que je me portais bien, et m’ont invitée à ne pas m’isoler à les appeler en cas de besoin. Dans cette période, c’est une initiative qui fait chaud au cœur. Ça me fait beaucoup  de bien qu’on s’intéresse à moi. Ces visites et l’aide de CECF aident à rompre l’isolement. »

Quel regard portez-vous sur CECF et ses actions ?

« C’est une association humaine et chaleureuse. Leur aide m’est très précieuse, et je suis admirative du dévouement de leurs bénévoles. J’ai noué de vrais liens d’amitié avec les membres de CECF et c’est toujours un plaisir d’avoir de leurs nouvelles. C’est une association qui mérite d’être connue, et j’espère qu’ils pourront soutenir toujours plus de personnes comme ils l’ont fait avec moi. »